mardi 2 mars 2010

Revêtement mural, installation de l'escalier et ...

Bonsoir tout le monde,

Bon, ça avance... Revenons dans le temps : on a reçu l'escalier samedi le 20 février dernier, il a été posé le mardi 23 février avec l'aide d'un "Chain Block". Comme Geneviève disait, le fameux escalier pesait environ 600 livres, donc il était impossible de le poser en le tenant à bout de bras. On a du installer des travers sur les poutres au deuxième pour hisser l'escalier dans les airs. Une fois en place, nous avons pré-percé notre plancher de béton (dalle) puisque l'escalier a 2 points d'ancrage sur les poutres du 2ième étage et un point d'ancrage sur le plancher de béton. On avait peur de percer le plancher radiant parce que les tubes passent à 4 pouces sous la surface et pendant le coulage de la dalle, il arrive parfois que les tuyaux sont déplacés et qu'ils remontent plus près de la surface. Du moins, aucun tuyau n'a été touché lors du perçage. Nous avons terminé le tout après 3 heures de travail. On adore le résultat bien qu'on avait aucune idée de ce que l'escalier allait avoir l'air avec les marches d'acier. On remarque que ça résonne un peu mais on va pouvoir ajouter des amortisseur sous les marches pour minimiser la résonnance.

Une fois l'escalier terminé, on a continué l'électricité et la plomberie. Nous avions disposé les salles de bains et la salle mécanique de façon à ce que tout soit près pour minimiser la tuyauterie et le filage, c'est Isabelle notre architecte qui nous y a fait pensé. On remarque que c'est beaucoup plus simple de cette façon. Aussi, compte tenu qu'on a pas de couvre plancher au rez-de-chaussé, il a fallu qu'on place des tuyau dans la dalle pour nos drains et d'autres tuyaux pour passer à l'intérieur de ceux-ci les tuyaux d'eau chaude et froide pour la cuisine lorsqu'on a coulé la dalle. Jean-François travaille très bien et surtout, est très polyvalent. C'est très utile d'avoir un ami qui a des connaissances générales, grayez-vous d'un ami comme JF ;) Dans les recherches de Geneviève, elle a réussi à trouver une alternative à la mélamine pour la cuisine. Elle a appelé une entreprise de Québec qui fait des cuisines écolo et ils utilisent du NuGreen (http://www.uniboard.com/). On hésite encore à utiliser du bois brut pour la structure de nos comptoirs sinon, on utilisera NuGreen.

Par la suite, un ami (Simon alias Michel) qui lui aussi bâti sa maison à Sutton de la façon la plus écologique possible, nous a référé une designer d'intérieur. On a décidé de demander un  peu d'aide à une spécialiste pour ce qui est du revêtement intérieur. Ainsi, on a décidé de mettre un peu de gypse sur la partie centrale de la maison soit presque toutes les subdivisions (ça ressemble un peu à une grosse cheminée au centre de la maison). On va aller chercher un look similaire à la dalle de béton. On veut quand même consulter notre architecte avant d'entâmer le tout mais on aime le concept. Il sera plus simple et plus rapide pour Geneviève lors de l'application prochaine d'un enduit sur ces divisions. Geneviève ira choisir un enduit (chaux, argile, caséine,...) à la boutique le Tockay (à Montréal et suivra une formation lorsqu'elle aura arrêté son choix sur un produit en particulier (http://www.tockay.com/). Pour le revêtement mural, les options sont disponibles mais très difficilement accessible, on aurait pu prendre du FINEX (panneau de ciment) mais un 4X8 coût environ 60$. Aussi, il y a l'ECOROCK qui lui vient de Californie. Celui-ci n'est pas encore disponible dans la région, on verra un peu plus tard. Aussi, on aurait pu utiliser du FERMACELL (cellulose et gypse) mais la feuille de 4X8 est 42$. Et finalement, on va voir si on prend encore du gypse pour les autres parties, le coût d'une feuille de 4X8 est de 8,70$. Il faut par contre s'assurer qu'elle provient du Canada. Le nôtre (gypse) a été fabriqué en Ontario.

On a commandé aussi d'autre cèdre de l'est (http://www.cedredelest.ca/) pour la salle de bain cette fois. On a commandé de la planche plané sur 4 faces de 8 pouces de large et 5/8 de pouce d'épaisseur. On va avoir 3 murs sur 4 dans la salle de bain du haut lequel sera enduit d'un produit Livos pour la salle de bain. Jusqu'à maintenant, on utilise les produits Sansin (www.sansin.com) , ENS qui lui est translucide (protection contre l'eau) et SDF qui est notre coloration, une teinture. On a mis à l'extérieur le SDF pour que le soleil ne fasse pas vieillir notre bois de fenêtre trop rapidement. Par la suite, on a mis 2 couches de ENS pour protéger contre la pluie. À l'intérieur, on a pas mis de teinture mais on a aussi mis 2 couches de ENS pour protéger contre l'humidité. Même chose pour notre cadres de grandes fenêtres qui sont presque fini. Ces cadres ont aussi construit avec du cèdre de l'est. C'est JF qui les a fait dans sont atelier, on les a assemblés à notre maison. On voulait aussi essayer d'autres produits c'est pourquoi on s'est dirigé vers Livos (http://www.oliadist.ca/). On aurait peu utiliser ÉcoSélection (produit à Dunham je crois au Québec) sinon, ÉcoHouse (Nouveau-Brunswick) qui sont tous les deux des produits locaux. Livos sera appliquer sur notre plancher de Pin Rouge au deuxième étage (huile de lin), aussi sur le bois de la salle de bain (murs) et certainement sur notre dalle de béton, tous des produits différents.

Vous remarquerez sur les photos que nous avons commencé à poser la fourrure ("forenze") dans la cuisine pour poser le gypse. Il n'est pas nécessaire d'en poser sur les murs des divisions. On a aussi acheter des coins ronds (demi-cercles) pour que les coins de gypse ne soient pas des coins...

Alors, c'est pas mal ça... On se reparle bientôt!!

JP & Gege



1 commentaire:

  1. Cela doit vous prendre beaucoup de temps la gestion de ce blog. En tout cas, c'est de la qualité. Vraiment... très bon article! Vous avez conquis un nouveau lecteur. Bravo et continuez ! decoration murale

    RépondreSupprimer